Cet article appartient au dossier : Résolution, Sur qui repose l’effort ?.

Bail-out

« L’injection d’argent public dans une banque en difficulté est justifiée »

Les concepteurs de la résolution bancaire ont cherché à éviter l’injection d’argent public dans une banque en difficulté. Jean Peyrelevade désapprouve cette nouvelle procédure. Pour celui qui a redressé le Crédit Lyonnais, l’injection rapide d’argent public est indispensable.

« L’injection d’argent public dans une banque en difficulté est justifiée »

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°807

Résolution: sur qui repose l’effort ?

La directive BRRD a pour objectif d’éviter le recours à l’argent public dans le cadre du sauvetage d’une banque en difficulté ; que pensez-vous de cette nouvelle réglementation ?Cette directive qui impose un bail-in [1] avant toute injection d’argent public est inadaptée au système bancaire.D’une part, le principe qui sous-tend cette directive est que l’argent public ne doit pas servir au renflouement d’une banque. Or, le bon fonctionnement du système bancaire constitue un objectif d’intérêt public : il assure la circulation monétaire par une interpénétration de créances et de dettes. ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Sur qui repose l’effort ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet