Cadre juridique

Initial Coin Offerings (ICO) : l’inévitable régulation ?

Nouvelle forme de levées de fonds en cybermonnaies, les Initial Coin Offerings (ICO) sont fortement montées en puissance en 2017, au point qu’elles intéressent les régulateurs. L’AMF a mené une consultation entre fin octobre et fin décembre, et réfléchit à d’éventuelles options de régulation. De son côté, l’ESMA a émis plusieurs mises en garde. Pour l’heure, la quatrième directive Antiblanchiment, en cours de révision, devrait inclure les plates-formes d’échange de cryptomonnaies.

L'auteur

Revue de l'article

L’année 2017 aura été marquée par une montée en puissance fulgurante des Initial Coin Offerings (ICO), une nouvelle méthode de levée de fonds qui bouleverse les modèles traditionnels de financement.Selon les données collectées par le site américain CoinSchedule [1], depuis le début de l’année, l’équivalent de plus de 3,5 milliards de dollars a été levé par le biais de 222 ICO, contre seulement 96 millions de dollars pour une cinquantaine d’ICO en 2016.À titre d’exemple, le 31 mai 2017, Brendan Eich, l’un des fondateurs de Mozilla, a levé l’équivalent de 35 millions de dollars pour son ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet