Relations contractuelles

Financements bancaires et bonne foi

Au stade de la conception du contrat, l’exigence de bonne foi a parfois conduit la jurisprudence à opérer un glissement d’une appréciation du comportement des parties vers la définition du contenu du contrat, dans un souhait de rééquilibrage des rapports. Ce souci d’équité des juges doit susciter une certaine vigilance. S’agissant de l’exécution de la convention, le comportement déloyal de l’emprunteur est facteur de rupture d’une indispensable confiance, coeur du crédit.

L'auteur

Revue de l'article


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)