Monnaie unique

L’euro a 20 ans : anniversaire en demi-teinte

Si l’aventure européenne a bien commencé, le lancement de la monnaie unique a été prématuré dans une zone économique insuffisamment intégrée et la politique monétaire commune fondée sur un taux d’intérêt unique s’est révélée trop expansionniste pour certains pays et trop restrictive pour d’autres. Une solution possible serait d’amorcer la construction d’une politique fiscale commune, hypothèse aujourd’hui hautement improbable*.

euros billet

L'auteur

  • Laurent Jacque
    • Walter B. Wriston Professor of International Finance & Banking
      Fletcher School
  • George Alogoskoufis
    • Karamanlis Chair of Hellenic and European Studies
      Fletcher School (Tufts University)
    • Professor of Economics (on leave)
      Athens University of Economics and Business
    • former Finance minister of Greece (2004-08)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°834

Très petites entreprises: les banques sont-elles à la hauteur ?

Après une première décennie de croissance au trompe-l’œil, l’euro s’est embourbé dans une crise qui a transformé l’Europe méditerranéenne en une peau de chagrin ! Tout avait commencé par le rêve de construire une Europe unifiée qui se dessina dès la signature du Traité de Rome, en 1957. La France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg établirent un Marché commun, appelé la Communauté européenne (CE), abolissant les barrières commerciales internes pour libérer les échanges et érigeant des tarifs douaniers externes communs. De plus, la charte du Marché commun ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet