Cet article appartient au dossier : Dette Covid : faut-il la rembourser ?.

Monétisation

Dette publique : le débat interdit

Une dette publique augmentant trop fortement est un danger à terme, en l’absence d’instrument de dette mutuelle en Europe. Il est possible de vouloir à la fois plus de dépenses publiques, pour gérer la crise sanitaire ou investir la transition énergétique, et moins de dettes publiques. Un transfert de monnaie centrale aux États, libre de dette, s’il n’était pas interdit par un traité européen qui n’est de fait pas immuable, permettrait aux États de se financer sans s’endetter.

Dette publique

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°398

Dette Covid : Faut-il la rembourser ?

En pleine crise sanitaire, la dette publique est devenue le débat interdit en zone euro. Une large et curieuse coalition d’intérêts à la fois politique, idéologique, économique, et financier entend le fermer, assénant qu’il serait inutile et contreproductif. Pourtant ce débat importe. Assurément pas pour remettre en question les dépenses publiques car elles sont absolument indispensables, mais pour les libérer au contraire, en permettre davantage, aujourd’hui pour gérer la crise sanitaire, demain pour empêcher la crise climatique. Car des alternatives existent que l’on ne saurait ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Dette Covid : faut-il la rembourser ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet