Cyber-risques : l’extension du domaine de la lutte

Vers informatiques, vol de fichiers de données, divulgation d’information, piratages divers et variés… les exemples de réalisation de cyber-risques sont nombreux. La couverture de ce nouveau type de risque peut être prise en charge par les assureurs avec l’aide des courtiers, mais cela n’exempte pas l’entreprise d’organiser sa gestion en interne.

Fraude informatique

L'auteur

  • Luc Vignancour, Marsh
    • Directeur adjoint, Départements FINPRO & Risques spéciaux
      Marsh

Revue de l'article

Que recouvrent les cyber-risques?Ils ne constituent pas une appellation normalisée et recouvrent des situations très diverses. En tant que courtier, nous y plaçons les risques liés pour nos clients à un dysfonctionnement ou une indisponibilité de leur système d’information, à une atteinte à la confidentialité ou à l’intégrité des données. Nous en évaluons les conséquences financières, car notre métier est d’aller chercher les réponses d’assurance, et pour pouvoir transférer en assurance, il faut avoir pu valoriser la perte.Quelles raisons expliquent aujourd’hui le développement rapide du ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet