Economie

« À court terme, l’Allemagne ne bougera pas sur la mutualisation »

L’incomplétude de l’Union bancaire se manifeste dans ses trois piliers : la garantie commune des dépôts reste à construire ; la résolution ne mérite pas vraiment le qualificatif « unique » ; l'intégration de la supervision au niveau européen demeure à achever, même si ce pilier remplit déjà son rôle.

Allemagne

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°790

Troisième pilier, bail-in, TLAC... L'union bancaire à parfaire

Le pilier Garantie des dépôts est-il indispensable à l’Union bancaire ?La zone euro a affirmé souhaiter rompre le lien entre les banques et les États dans lesquels elles siègent, car ce lien a joué un rôle moteur central dans la crise financière. Pour rompre le cercle vicieux banques-souverains, il faut agir sur plusieurs mécanismes et notamment créer une garantie des dépôts commune.Pourquoi l’Allemagne repousse-t-elle ce projet ?Il convient d’abord de noter que la création d’une garantie unique des dépôts n’est probablement pas l’aspect le plus urgent de l’agenda de l’Union bancaire, même ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

L’Union bancaire à parfaire

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet