Cet article appartient au dossier : Fiscalité : enfer ou paradis ?.

Europe

La coopération fiscale avec le Luxembourg

Depuis la signature d’un avenant à la convention franco-suisse relative à la double imposition, il est classique d’affirmer que la coopération fiscale a progressé entre la France et la Suisse. Mais qu’en est-il avec le Grand-Duché de Luxembourg ? Les médias ont été moins diserts sur la question. Voici l’état du droit en la matière.

Luxembourg

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°322

Fiscalité : enfer ou paradis ?

Aujourd’hui, lorsque les « grands médias » évoquent la fraude et l’évasion fiscales, ils ne manquent pas de mentionner certains États ou micro-États bénéficiant d’une position attractive en la matière : Suisse, Luxembourg, Monaco, Liechtenstein, Andorre, etc. Il est vrai que les législations de ces derniers, en matière bancaire et fiscale notamment, sont de nature à attirer les capitaux en quête de discrétion.Cela veut-il dire pour autant que ces pays se refusent à toute coopération fiscale ? Absolument pas. Il convient, au contraire, de noter que la coopération s’est nettement renforcée ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Fiscalité : enfer ou paradis ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet