Cet article appartient au dossier : G20 : Aiguillon politique.

Europe/États-Unis

La convergence des réglementations n'est pas une fin en soi

Contrairement à l’agenda qui avait été présenté début 2011, le G20 de Cannes n’a pas abouti à une convergence des réglementations. Est-ce un constat d’échec ? Non, répond Gunther Capelle-Blancard.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°742

Numéro double : Rétrospective 2011- Prospective 2012

Le G20 de Cannes a-t-il permis d’atteindre la convergence à laquelle les chefs d’État s’étaient engagés ?Pas vraiment, mais la convergence n’est pas une fin en soi. La situation en Europe et aux États-Unis est différente, en grande partie pour des raisons historiques. Nos systèmes financiers en particulier se sont développés selon des voies différentes : un système plutôt orienté marchés aux États-Unis, alors qu’il repose traditionnellement davantage sur les banques en Europe. Il est donc normal, dans une certaine mesure, que les réformes envisagées diffèrent de part et d’autre de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

G20 : Aiguillon politique

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet