Exploitation des données

L'agrégation des données bancaires est encore peu utilisée

Nouvelle pratique en France, l’agrégation des données bancaires, qui consiste à récupérer et centraliser les données des différents comptes d’une personne pour faire apparaître sa situation financière, reste rarement utilisée. Pourtant, la multibancarité de nombre de clients la rendrait particulièrement utile.

Monsieur duran

L'auteur

  • daigre
    • Professeur émérite de l'Ecole de droit de la Sorbonne
      Université Paris I

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°769

Données personnelles : une protection de plus en plus renforcée

L’agrégation des données bancaires permet de faire apparaître, sous divers angles, la situation financière d’une personne. Pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) [1], l’agrégateur est une société qui s’interpose « dans la relation entre le client et ses banques en vue de compiler toutes les informations relatives à ses différents comptes, pour faire un état général de son patrimoine à partir des éléments dont le client a demandé l’inclusion dans le service ».L’agrégation des données bancaires est une pratique nouvelle en France, qui se répand lentement. Bien que proposée ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Données personnelles : une protection de plus en plus renforcée

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet