Instant payment : la BCE se lance

chrono

Revue de l'article

Alors que les chambres de compensation comme STET ou ABE aménagent leurs plates-formes pour accueillir le virement instantané, c’est un acteur de poids qui se positionne sur ce marché naissant : le Conseil des gouverneurs de la BCE a validé la création d’un nouveau service de règlement de ces instants payments, TIPS (Target instant payment settlement). Lancé en novembre 2018, il visera à faciliter les transferts instantanés offerts par les banques à leurs clients, y compris transfrontières, en particulier dans le cas où ceux-ci buteraient sur un problème d’interopérabilité entre les chambres de compensation [1]. La BCE a arrêté le tarif maximal de 0,0020 euro par transaction pour les deux premières années au moins. Le virement instantané entrera, lui, en vigueur en novembre 2017, mais les banques sont encore en train de réfléchir à leurs offres commerciales.

 

[1] Lire aussi l’interview de Marc Bayle de Jessé (BCE), Revue Banque n° 808, mai 2017.

 

Sur le même sujet