Cet article appartient au dossier : Open banking : quand les écosystèmes s’ouvrent.

FinTech

« L’agrégation et l’initiation de paiement permettent la contextualisation de l’argent »

Budget Insight développe depuis 2012 des technologies d’agrégation de comptes, principalement pour une clientèle BtoB, dont des banques comme BNP Paribas, ING, Crédit Mutuel ou Arkéa. Avec l’entrée en vigueur de la DSP 2, son activité est désormais régulée : en mars, Budget Insight est ainsi devenu la troisième FinTech à avoir obtenu de l’ACPR l’agrément d’AISP et de PISP.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°370

Open banking

Budget Insight vient d’obtenir auprès de l’ACPR le double agrément d’agrégateur des comptes (AISP) et d’initiateur de paiement (PISP), nouveaux statuts créés par la DSP 2. Quels changements cela implique-t-il pour vous ?Cela impacte peu les services que nous offrons – c’était d’ailleurs l’objectif de la directive : conserver ces activités qui fonctionnent tout en les encadrant –, mais cet agrément change profondément notre statut puisque nous sommes désormais une entité régulée. C’est un sésame qui rassure nos clients et nous donne un cadre de travail pour développer nos fonctionnalités ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Open banking : quand les écosystèmes s’ouvrent

Sur le même sujet