Gestion d'actifs

Qui gère les fonds ?

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°785

Union des marchés de capitaux : l’Europe cherche sa voie

La transparence des informations financières sur les fonds d’investissement en Europe s’est considérablement améliorée au cours des dernières années. L’avènement du DICI [1] a notamment permis d’homogénéiser les pratiques en matière d’informations fondamentales, pour aider l’investisseur à comparer les fonds entre eux. Ces informations incluent la stratégie d’investissement, les frais et la performance passée ainsi qu’un indicateur de risque. Il est en revanche un domaine où le DICI n’apporte aucune lumière : c’est le nom du gérant lui-même. Malheureusement, trop souvent, les investisseurs n’ont toujours pas accès à cette information pourtant cruciale. En Europe, à ce jour, seule la Suède a rendu cette information obligatoire. A fortiori, nulle part en Europe il n’est exigé de rendre publique la date d’entrée en fonction du gérant. Sans cette information, les investisseurs ne sont pas en mesure d’évaluer quelle partie de l’historique de performance du fonds ils peuvent lui attribuer. Sur ce point, certains rétorqueront que les fonds, la plupart du temps, ne sont pas gérés par une seule personne mais sont le fruit d’un travail d’équipe. C’est également le cas de la plupart des grandes entreprises cotées, ce qui ne les a jamais empêchées de communiquer le nom de leur P-DG. À titre de comparaison, aux États-Unis, les investisseurs sont informés sur le nom du gérant, sa date de prise de fonction, la façon dont sa rémunération variable est calculée, ainsi que sur le montant de ses investissements personnels dans le fonds qu’il gère. Pourquoi pas en Europe ?

[1] Document d’information clé pour l’investisseur.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet