Harmonisation des procédures nationales d’insolvabilité

Un rééquilibrage au profit des créanciers

En réponse à l’une des 33 recommandations du plan d'action pour la mise en place d'une Union des marchés des capitaux publié en 2015, la directive européenne du 20 juin 2019 sur la restructuration et l’insolvabilité doit harmoniser les législations nationales en la matière. Elle pourrait changer significativement le droit français des entreprises en difficulté.

L'auteur

  • Michel Menjucq
    • Professeur à l’Ecole de droit de la Sorbonne
      Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Revue de l'article

Le printemps 2019 est à marquer d’une pierre blanche dans le domaine de la restructuration des entreprises en difficulté avec l’adoption de la directive du Parlement européen et du Conseil n° 2019/2023 du 20 juin 2019 relative « aux cadres de restructuration préventive, à la remise de dettes et aux déchéances, et aux mesures à prendre pour augmenter l’efficacité des procédures ».À ce texte européen a fait écho en droit français, la loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises, dite loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet