Koweït, Norvège, Angola…

Typologie des fonds souverains

La diversité des fonds souverains rend difficile d’en dresser une typologie précise. Mais il est en revanche possible d’en distinguer des caractéristiques communes ou de les classer en fonction de leur finalité : diversification, stabilisation, épargne intergénérationnelle, ou encore développement. Ce dernier cas est notamment celui des fonds africains parmi les plus récemment créés.

L'auteur

  • Clément Nouail
    • Doctorant
      LAREFI (Laboratoire d'Analyse et de Recherche en Economie et Finance Internationales), Université de Bordeaux

Revue de l'article

La finance et ceux qui, supposément, la contrôlent, ont de tout temps suscité critiques ou condamnations. Les fonds dits « souverains » n’ont pas échappé à cette règle au cours des années 2000. En cause ? Une inquiétude exprimée par certaines sphères politiques que les stratégies de ces fonds détenus non par des acteurs privés, mais par des États, le plus souvent du Golfe, russe ou chinois, ne soient alimentés par des considérations géopolitiques ou, pour le moins, stratégiques. Une inquiétude que la crise financière de 2008 a pourtant largement tempérée, tant le besoin de capitaux des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Quelle stratégie des Etats sur les marchés financiers ?

Sur le même sujet