Cet article appartient au dossier : Cloud is in the air.

Transfert de données, le talon d’Achille des institutions financières

La présentation par la Commission européenne du Data Act le 23 février 2022, précédée par celle du Data Governance Act en novembre 2021, marque une très nette accélération de l’Europe en matière de digitalisation de l’économie. Plus ouverte, plus collaborative, plus rétributive : la vision de l’exécutif européen pour l’économie de 2030 n’est pas la panacée. Sous pression du marché pour prendre des orientations stratégiques en matière de cloud, les acteurs du système financier courent le risque de mésestimer leur vulnérabilité.

web

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°868

Cloud is in the air

Deux années de crise Covid n’ont fait qu’accélérer la conversion des acteurs bancaires au cloud. Le risque, pour eux, est désormais de se trouver au milieu du gué : en train d’adopter de nouvelles infrastructures de stockage de données, ils ne gagneraient pas suffisamment rapidement en agilité tout en se rendant particulièrement vulnérables pendant une phase de transition. Tout pousse donc à aller vite. Et pour cause ! La connaissance client 360°, réponse exigée par les consommateurs à leur demande de produits et services personnalisés, ne peut s’appuyer que sur le stockage et le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Cloud is in the air

Sur le même sujet