Financement des retraites

Quelle place pour la retraite par capitalisation en France ?

Face aux difficultés du régime de retraite par répartition, la mise en œuvre d’un système par capitalisation n’est pas une solution aussi​ simple qu’il y paraît : la défiance des ménages, les dispositifs fiscaux existant déjà pour l’épargne de long terme de même que les effets de substitution entre placements sont autant de freins à prendre en considération.

Montants des encours des dispositifs de retraite supplémentaire facultative fin 2010

L'auteur

Revue de l'article

Dans un contexte d’allongement de la durée de la vie et de difficulté de financement des régimes de retraite par répartition (COR, 2012), épargner pour ses vieux jours est particulièrement souhaitable.Fin 2012, l’ensemble des droits nets des ménages français en fonds de pension totalisait un encours de 163 milliards d’euros [1]. Force est de constater que ce type de placement peine à rivaliser avec les 1 306 milliards d’euros investis dans l’assurance vie et les 7 500 milliards dans l’immobilier. Face à un actif net des ménages supérieur à 10 000 milliards d’euros, la retraite par ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet