Passeport, immobilier, écosystème financier

Quel avenir pour l’industrie financière post-Brexit ?

La stratégie des acteurs financiers dans l’Union européenne est remise en question par le Brexit. Les bénéfices du passeport vont-ils être perdus ? La Place de Londres doit-elle s’inquiéter pour son avenir ? Et qui prendrait sa suite comme centre financier européen de référence ? Décryptage.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°803

Numéro double 803-804 : Prospective 2017 - Rétrospective 2016

Londres est le pôle financier européen par excellence. Les volumes sont colossaux : le Royaume-Uni représente 37 % des actifs sous gestion et 60 % des activités de marché de l’Europe ! Son solde net de services financiers avec l'Union européenne (UE) est positif, à 16,6 milliards d'euros. Dans ce contexte, le passeport financier est la plus grande préoccupation des milieux d’affaires suite au Brexit. Quel est l’avenir de la capitale britannique dans son rôle de pôle financier européen ?Quelques chiffresLe secteur financier britannique représente 11 % du PIB et a généré en 2014 72 milliards ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet