Cet article appartient au dossier : ESCP Applied Research Papers.

Risque de taux

Les écarts de points de base dus à la crise

Avant la crise financière de 2007, les différents taux de référence qui permettaient aux opérateurs de fixer les taux de refinancement connaissaient de faibles variations ; mieux encore, ils évoluaient peu les uns par rapport aux autres. La crise a fait exploser cet univers de certitudes, multipliant les risques liés aux opérations.

Fig. 1 - Evolution du taux Euribor 3 mois et du taux swap OIS d'échéance 3 mois durant la période 2000-2011

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°320

ESCP Applied Research Papers

L'éclatement de la bulle de crédit en 2007 a totalement bouleversé l'univers de la finance quantitative et a engendré de nombreux débats. En effet, durant la crise, les risques de crédit et de liquidité ont augmenté grandement les écarts de points de base de nombreux types de swap. Un pic de 220 points de base d'écart a même été atteint entre le taux Euribor 3 mois et le taux du swapOIS [1] d'échéance 3 mois, celui-ci oscillant historiquement entre 0 et 10 bps. De manière plus explicite, les taux Libor étaient supposés être sans risque car les faillites de banque, parmi celles qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Applied Research Papers

Sur le même sujet