Cet article appartient au dossier : Brexit : et après ?.Cet article appartient au dossier : Le Brexit : et après ?.

Environnement post-Brexit : vers une supervision intégrée des marchés

Face à un marché européen qui, compte tenu du Brexit, sera de facto moins intégré, Nicolas Véron évoque les évolutions souhaitables en termes de supervision financière, à court terme en renforçant les capacités et moyens de l’ESMA, mais aussi à plus long terme, en s’orientant vers une vision « twin peaks », qui distingue entre, d’une part, supervision prudentielle et, d’autre part, de « conduct of business ».

illustration

L'auteur

  • Nicolas Véron, Bruegel et Peterson Institute for International Economics
    • Économiste
    • Co-fondateur
      Think-tank européen, Bruegel
    • Chercheur
      Peterson Institute à Washington

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°814bis

Brexit et après ?

Quels sont les risques issus du Brexit dans les marchés financiers ?Globalement, le marché financier européen est plus efficace en termes d’allocation des capitaux et de coûts, s’il est intégré. Dans les dernières décennies, nous avons fonctionné par défaut sur un modèle d’intégration à Londres. Cette concentration au Royaume-Uni a permis des gains économiques et d’efficacité, mais s’est effectuée au détriment des marchés de capitaux domestiques d’autres États membres, en France, en Allemagne, en Italie ou en Espagne.La question est à présent de savoir quel sera le modèle d’intégration ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Brexit : et après ?

Le Brexit : et après ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet