Dispositif français pour le financement participatif : une activité très encadrée

La publication des textes réglementaires d’application (décret et arrêté) du régime français du financement participatif permet son entrée en vigueur au 1er octobre 2014. La conception des champs d’intervention des IFP (s’agissant des contrats de prêt) et des CIP (s’agissant des titres obligataires ou de capital) apparaît toutefois globalement restrictive.

illustration

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°779

Numéro double 779-780 : Rétrospective 2014 - Prospective 2015

Ce n’est que trois mois après la date initialement envisagée par le gouvernement que le régime juridique du crowdfunding à la française aura vu le jour. En effet, dans le prolongement de l’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif (ci-après l’ordonnance), le pouvoir réglementaire a adopté successivement le décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif (dont les prescriptions sont codifiées dans la partie réglementaire du Code monétaire et financier), publié au JO du 17 septembre 2014 (ci-après le décret), et l’arrêté du ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet