Cet article appartient au dossier : Dettes souveraines: où sont les risques ?.

Zone euro

Des taux d'intérêt très bas pour très longtemps

Les débuts du quantitative easing de la zone euro se déroulent sans incident majeur et provoquent globalement les résultats escomptés par la BCE, notamment une baisse des taux. L’impact de l’évolution programmée de la politique menée par la FED doit toutefois être étudié.

Croissance

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°784

Les dettes souveraines

La politique de taux d'intérêt très bas pendant très longtemps doit permettre à l’économie de la zone euro d’adopter une allure plus normale. La croissance doit être plus élevée, afin de distribuer des revenus supplémentaires et de créer des emplois et le taux d'inflation doit converger vers la cible de 2 % de la Banque Centrale Européenne (BCE). Pour y parvenir, une impulsion sur l'activité est générée grâce à des taux d'intérêt très réduits et une monnaie dépréciée. En accentuant ainsi la préférence pour le présent, la BCE veut limiter les transferts dans le temps. En effet, une telle ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Dettes souveraines: où sont les risques ?