Private equity

Des start-up pour créer les couches applicatives manquantes

Financer les projets innovants de l’intelligence artificielle demande une forme d’expertise que les fonds de private equity acquièrent peu à peu. C’est le cas de Serena Capital qui a lancé un fonds de 80 millions d’euros dédié à ces technologies.

Illustration

L'auteur

Revue de l'article

Qu’est-ce qui a motivé la création du fonds dédié à la data et à l’intelligence artificielle (IA) ?Nous avons pensé que c’était le bon moment pour lancer ce type de fonds : nous voyons passer de plus en plus de dossiers de start-up assez jeunes cherchant un financement pour leur phase de démarrage. Historiquement, nos fonds étaient davantage centrés sur des sociétés dégageant déjà du chiffre d’affaires. Celles du fonds Serena Data Ventures ont commencé à développer leur technologie, elles ont des premières preuves de succès et des clients potentiels mais sont encore loin d’un business ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Intelligence artificielle : jusqu’où les machines peuvent-elles assister les financiers ?

Sur le même sujet