Choc fiscal 2012: Quel impact sur le financement des entreprises ?

Dans un contexte de contraintes budgétaires particulièrement fortes, le gouvernement a jugé nécessaire d’initier des réformes structurantes, tant en matière de fiscalité d’entreprise que de fiscalité de l’épargne. L’objectif affiché, outre le redressement des comptes publics, est de placer la stimulation de la croissance au cœur de son action.

L'auteur

  • Eric Vacher
    • Conseiller pour les Affaires fiscales
      AMAFI

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°754bis

Financement de l'économie : une nouvelle donne pour la croissance

Les premières mesures fiscales prises cet été par le nouveau gouvernement, suivies à l’automne des discussions budgétaires du Projet de loi de finances pour 2013 (PLF 2013), ont provoqué de très fortes inquiétudes qui se sont exprimées dans l’opinion, notamment de la part des chefs d’entreprise [1].Au vu de ces réactions, le bouleversement fiscal programmé est-il véritablement en adéquation avec les besoins de financement des entreprises, particulièrement dans un contexte de renforcement des règles prudentielles bancaires et assurantielles qui limiteront la capacité des banques à fournir ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Une nouvelle donne pour la croissance

Sur le même sujet