Problème social, financement de la retraite, économie en berne…

Le cercle vertueux de l’épargne longue

L’épargne retraite, pour les auteurs, est la seule solution au problème social posé par l’insuffisance du régime de retraite par répartition. Investie dans des fonds de pension, elle permet aussi de répondre à la nécessité du financement de l’économie, des entreprises comme des infrastructures, sur des durées que ni les banques, ni les assureurs ne peuvent aujourd’hui envisager. Pourquoi se priver de tels véhicules d'investissement ?

L'auteur

Revue de l'article

Une retraite suffisante pour vivre et s’assumer après une vie de travail ? Rien n’est moins sûr aujourd’hui. Et demain ? En 2010, 43 % des pensions liquidées au régime général sont portées au minimum contributif soit 596 euros mensuels (45 % des commerçants, 38 % des artisans, 73 % des salariés agricoles). Ces retraités n’ont pas les moyens d’assumer leurs besoins, sans compter les risques majeurs auxquels ils vont, comme nous tous, être confrontés à courte échéance.Les cinq risques de la retraiteIl ne s’agit pas de statistiques comparatives du montant des pensions par profession ou CSP, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet