Cet article appartient au dossier : Private equity : l'ère de la maturité.

Régulation financière

Bâle III pèse sur l’avenir du financement des PME

Avec l’entrée en vigueur de Bâle III, les PME ont tout à craindre quant à leur accès aux différentes sources de financement. Si la pression sur le crédit bancaire encourage les entreprises à se tourner vers le capital-investissement, le retrait des banques et des assureurs du non-coté fait peser le doute quant aux ressources disponibles pour les accompagner.

Répartition des capitaux levés

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°289

Private equity : l'ère de la maturité

L’annonce, dès la fin de l’année 2009, de nouvelles dispositions prudentielles du secteur bancaire, confirmée dans le détail en juillet et septembre 2010, a provoqué une vive réaction de la profession concernée. Différents analystes se sont d’ailleurs rapidement demandé si le remède ne serait pas pire que le mal : aux risques de crise systémique auxquels les nouvelles normes veulent s’attaquer répondrait un ensemble de mesures dont la conséquence majeure serait un besoin d’augmentation du volume de capitaux propres des institutions financières, générateur d'un assèchement du financement de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Private equity : l'ère de la maturité

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet