Institution de développement

La BAD est un financeur majeur de projets d’infrastructure stratégiques

La Banque africaine de développement (BAD) travaille avec les gouvernements africains pour réaliser des projets d’infrastructure structurants permettant un meilleur accès des populations aux services sociaux et économiques. Elle déploie plusieurs mécanismes de financement et instruments innovants destinés à mobiliser des capitaux privés.

Projet de complexe solaire NOOR à Ouarzazatte (Maroc)

L'auteur

  • Mike Salawou
    • Chef de division Infrastructure et partenariats
      Banque africaine de développement

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°395

Financement des infrastructures en Afrique - L’heure de la mobilisation

Quels sont les besoins ?Les estimations des besoins de financement dans les infrastructures varient entre 130 et 170 milliards de dollars, avec un déficit de financement annuel de 53 à 93 milliards de dollars. Toutefois, pour la première fois, les engagements totaux pour le financement des infrastructures en Afrique s'élevaient à 100,8 milliards de dollars en 2018 selon le rapport « Tendances du financement des infrastructures » de l’ICA [1] D’après le même rapport, le déficit de financement annuel reste le plus élevé dans le secteur de l'eau (43-53 milliards de dollars), suivi par ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

L’heure de la mobilisation

Sur le même sujet