Finansol

Rendre le LDD « solidaire »

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°806

Élection présidentielle : les enjeux pour le secteur financier

Dans la perspective des élections législatives, l’association de promotion de la finance solidaire Finansol a publié un Livre Blanc présentant dixpropositions.

L’une d’elles donne sa vision pour mettre en œuvre le nouveau volet solidaire du Livret de développement durable – désormais LDDS –, consacré par la loi Sapin 2. « On compte un peu plus d’un million d’épargnants solidaires en France, dont 200 000 dans les réseaux bancaires. Avec ses 25 millions de détenteurs, le LDDS va permettre de sensibiliser 100 fois plus d’épargnants », se réjouit Frédéric Tiberghien, président de Finansol. Une première étape consistera, pour les banques, à proposer une option de partage des intérêts aux détenteurs du LDDS, comme elles le font pour d’autres livrets non réglementés. « La loi a ouvert la liste des organismes pouvant bénéficier de ces dons. En particulier, sont désormais éligibles les structures d’accompagnement à la création d’entreprise comme France Active ou Initiative France », explique Frédéric Tiberghien. Or les banques sont déjà partenaires de ces structures sur leur activité de crédit, souvent à une échelle régionale. L’occasion de donner de la visibilité à ces dispositifs très ancrés dans l’économie réelle.

Dans une seconde étape, la loi prévoit que les banques flèchent une partie des ressources collectées par le LDDS vers l’économie sociale et solidaire, comme elles le font déjà vers les PME. « Nous préconisons l’affectation de 5 à 10 % des ressources non centralisées à la Caisse des dépôts », précise le président de Finansol. Pour ce volet investissement du LDDS, il faut toutefois attendre la finalisation des listes d’entreprises éligibles, à l’horizon 2018. À plus long terme, Finansol lorgne sur les 260 milliards d’euros d’encours du Livret A, mais aussi les 1 500 milliards de l’assurance vie. L’objectif étant que 1 % de l’épargne financière des ménages soit placé de manière solidaire.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet