Epargne

Les français n’aiment pas le risque

Un sondage confirme que les épargnants français préfèrent les placements sans risque.

Les Français pilotent leurs placements de façon très prudente

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°825

Métiers bancaires : les évolutions s'accélèrent

Un nouveau sondage, publié le 3 octobre 2018, confirme que les Français fuient les placements risqués. Cette étude [1] réalisée par Odoxa s’intitule : « La France a peur, donc elle épargne sans risque… et PACTE n’y changera sans doute rien. »

La peur serait le principal motif d’épargne pour les Français, alors que « les Allemands épargnent surtout “positivement” pour faire des investissements ou parce qu’ils ont des excédents, selon l’étude ; les Français le font avant tout parce qu’ils ont peur pour leur avenir ou celui de leur pays ». Cela pourrait expliquer pourquoi les Allemands investissent davantage en actions (voir l'article La formation va-t-elle favoriser les placements en actions?).

Une tendance lourde

De précédents sondages tendent à dégager la même tendance : par exemple, celui de février 2017 réalisé par Ipsos et le Cercle des épargnants montrait que 62 % des Français préféraient un placement peu risqué qui rapporte peu à un placement très risqué qui rapporte beaucoup.

Face à cette tendance lourde, le gouvernement cherche à modifier des convictions bien ancrées dans l’esprit des Français. S. G.

 

[1] Méthodologie : échantillon de 998 personnes représentatives de la population française interrogées par Internet les 12 et 13 septembre 2018 ; échantillon de 3005 européens représentatifs interrogés par Internet du 20 ou 24 septembre 2018.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet