ESS

La finance solidaire veut élargir son périmètre

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°793

Cybercriminalité : un risque systémique pour les banques

Les entreprises de l’Économie sociale et solidaire (ESS) vont pouvoir compter sur de nouveaux financements. La Caisse des dépôts, en collaboration avec Finansol, a mis sur pied InvEss, un fonds de 100 millions d’euros pour financer principalement en haut de bilan les entreprises qui recherchent une utilité sociale tout en ayant un modèle économique viable. « Nous nous sommes inspirés des fonds de prêts à l’économie au profit des PME-ETI, explique Sophie des Mazery, directrice de Finansol. L’originalité du fonds InvEss est de mobiliser les investisseurs institutionnels – assureurs, mutuelles, fonds de pension – aujourd’hui peu présents sur le financement de l’ESS. » Le fonds interviendra auprès des entreprises en croissance ou en train de changer d’échelle. Il viendra compléter d’autres dispositifs, comme le FISO, un fonds de 20 millions d’euros abondé par Bpifrance et les régions. Par ailleurs, le président de la République, François Hollande, a annoncé lors du lancement du bicentenaire de la Caisse des dépôts, que le LDD serait notamment affecté, du côté des banques, au financement de l’ESS. « Nous souhaiterions que cette affectation des dépôts vers l’ESS résulte d’un choix de l’épargnant, afin qu’il reprenne la responsabilité de l’utilisation qui est faite de son argent, précise Sophie des Mazery. Nous sommes à la disposition des banques pour les aider à valoriser cet outil comme un élément distinctif de leur offre, à l’image de ce qu’est aujourd’hui l’épargne salariale solidaire. » Les travaux ne font que commencer.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet