Digital

La fermeture des agences accélère

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°815

Numéro double 815-816 : Prospective 2018 - Rétrospective 2017

Si les grandes banques ferment moins rapidement leurs agences en France que dans d’autres pays, la tendance est lancée et s’accentue. Société Générale a ainsi annoncé, fin novembre, en présentant son nouveau plan stratégique, « l’accélération de la rationalisation du réseau d’agences » avec la fermeture à horizon 2020 de 100 agences de plus qu’initialement prévu, soit 400 fermetures, pour arriver à 1 800 agences d’ici deux ans. « C’est une façon de se donner de la flexibilité pour l’avenir », a déclaré Frédéric Oudéa, qui semble déjà penser au coup d’après. 3 450 postes devraient être supprimés, contre 2 550 annoncés début 2016, par mobilités internes et départs naturels mais aussi départs volontaires. Fin novembre, BPCE a confirmé de son côté l’annonce de février 2017 – une première alors pour un mutualiste – de fermer 2 % des agences de ses réseaux, soit environ 400 agences. Ses effectifs devraient baisser d’environ 4 000 collaborateurs d’ici 2020. L.B.

 

Sur le même sujet