Entreprise en croissance

« Nous avons besoin de beaucoup de réactivité »

Société technologique innovante, Arkoon a fait l’expérience de divers types de financements : private equity, Bourse, Oseo ou prêts de banques commerciales. Paradoxalement, la crise a permis de renforcer la qualité de ses relations avec ces dernières. Elle espère que ce rapprochement perdurera  en période économique plus calme.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°732

SEPA : enfin des dates pour forcer la mise en service ?

Arkoon, société technologique sur le secteur de la sécurité informatique, nécessite d’importants investissements en recherche et développement ainsi qu’en marketing (voir l'encadré 1). Depuis sa création en 2000 et jusqu’en 2007, elle a été financée par des investisseurs sous forme de private equity, puis par le biais de la Bourse depuis 2007. Si, pendant cette première période, elle a eu peu recours aux banques, elle a entamé depuis des relations plus suivies avec ces dernières, négocié des lignes de court terme et travaille également avec un factor indépendant pour financer son ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Banques & entreprises : regards croisés

Sur le même sujet