Cet article appartient au dossier : Crédit immobilier, Le modèle français menacé.

Élus

Mobilisation des parlementaires français

Le Sénat et l’Assemblée nationale ont adopté des résolutions identiques visant à protéger le crédit immobilier tel qu’il est pratiqué en France. les députés et sénateurs interpellent la Banque de France, l’ACPR et le gouvernement, les appelant à défendre le modèle français auprès du Comité de Bâle et sur la scène européenne.

parlement

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°800

Crédit immobilier : le modèle français menacé

Le 18 mai 2016 au Sénat et le 13 juin à l’Assemblée nationale, des résolutions au contenu similaire sur le crédit immobilier ont été adoptées. Les parlementaires montrent dans ces textes leur attachement au modèle français : des prêts cautionnés à taux fixe et octroyés en fonction des revenus de l’emprunteur. Les élus ont bien conscience des menaces que font peser sur ce modèle les travaux du Comité de Bâle visant à réformer Bâle III et à encadrer le risque de taux. Ils partagent l’objectif de cette instance internationale, à savoir le renforcement de la résilience du secteur bancaire, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Le modèle français menacé

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet