Cet article appartient au dossier : Innovation financière, L'Afrique, laboratoire du digital.

Manko : « Il n’est pas possible d’ignorer le marché des non-bancarisés »

Depuis trois ans, des conseillers Manko sillonnent les rues de Dakar pour ouvrir des comptes et offrir des crédits aux exclus du système financier, sans qu’ils aient à se déplacer. L’outil de travail de ces banquiers mobiles : un scooter et une tablette. Retour sur cette expérimentation de Société Générale.

Manko à Dakar

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°349

Innovation financière : l'Afrique, laboratoire du digital

Sur quel concept repose Manko ?Lancé en 2013 dans la banlieue de Dakar, Manko est l’expérimentation d’un nouveau concept bancaire en rupture avec le modèle de la banque traditionnelle et adapté aux besoins des populations qui ne vont pas spontanément vers elle. On pourrait simplifier en disant que nous ciblons les exclus de la banque classique : les petits salariés, les commerçants, les micro-entrepreneurs et les petites entreprises. Manko a un statut d’intermédiaire en opérations de banque (IOB), sous mandat avec Société Générale de Banques au Sénégal (SGBS). Les comptes que nous ouvrons ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

L'Afrique, laboratoire du digital

Sur le même sujet