Cet article appartient au dossier : Financement de l'économie : les assureurs à la manœuvre.

Bancassureur

« Les infrastructures devraient représenter une part croissante du bilan des assureurs »

Avec 900 millions d'euros investis en infrastructures, BNP Paribas Cardif envisage d'aller plus loin, mais attend pour cela une stabilisation complète de Solvabilité 2 et une évolution du Code des assurances.

L'auteur

  • Béquet
    • Responsable gestion d'actifs assurance
      BNP Paribas Cardif

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°774

Les assureurs à la manœuvre pour financer l'économie

La réglementation européenne vous permet-elle d'investir facilement dans les infrastructures ?Aujourd'hui, les textes des directives Solvabilité 2 et Omnibus 2 sont quasiment stabilisés. La charge en capital que nous devons immobiliser en face de nos actifs peut éventuellement changer, au travers des actes délégués, mais de façon marginale. En revanche, nous espérons une forte évolution du Code des assurances afin que les investissements en infrastructures deviennent plus facilement admissibles.Un changement important est certes intervenu en août 2013, avec le décret permettant aux ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Financement de l'économie : les assureurs à la manœuvre

Sur le même sujet