Cet article appartient au dossier : Prospective 2017 : Banque, finance, assurance.

Financement de l'économie

Les banques européennes bridées pour prêter

Comparées aux banques américaines, les banques européennes sont en moins bonne posture pour augmenter leurs prêts à l’économie. En cause : le niveau des taux et la réglementation, qui pénalisent également leur valorisation boursière.

1. Le coût du capital

L'auteur

  • Déo Stéphane
    • Chief Global Strategist
      Empirical Research Partners LLC.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°803

Numéro double 803-804 : Prospective 2017 - Rétrospective 2016

La valorisation boursière du secteur financier dans les pays développés hors États-Unis est extrêmement basse aujourd’hui, en comparaison de son historique. Le cours sur actif net (price to book) est actuellement à 0,90 pour les banques des pays développés hors États-Unis. Cette valorisation est à peu près la moitié de celle du marché (55 % pour être précis). Cet indicateur, parmi d’autres, permet d’identifier la période actuelle comme un plus bas historique.Destruction de valeurLa raison principale de cette défiance des marchés est le faible niveau de profit du secteur. Le coût du capital ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Prospective 2017 : Banque, finance, assurance

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet