Cet article appartient au dossier : Ressources humaines , RH : l'impact du digital.

Le point de vue du SNB / CFE-CGC

« Il y a urgence à ce que les efforts de formation nécessaires soient faits »

Le syndicat SNB / CFE-CGC considère que les banques doivent se donner les moyens d'accompagner la rupture digitale qui arrive.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°802

Ressources humaines : l'impact du digital

Comment ont évolué les effectifs dans les banques depuis la crise et pourquoi ?Depuis 2011, les effectifs diminuent de 1,5 à 1,8 % par an à périmètre constant dans les banques AFB, et vont continuer à diminuer. En 2015, ils ont augmenté de 600 personnes, mais cela est lié à l’intégration chez BNP Paribas de 2 800 personnes de Cofinoga, qui sont passées de la branche ASF à la branche AFB.Après la crise, les effectifs ont augmenté dans les métiers de la conformité, de la réglementation, mais ces équipes sont aujourd’hui constituées, et ceux de la banque de financement et d’investissement ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

RH : l'impact du digital

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet