Épargne retraite

Développer la vente de contrats retraite Madelin par les réseaux bancaires

Près de 18 ans après la Loi Madelin, les contrats de retraite éponymes destinés à être souscrits volontairement par les travailleurs non salariés restent un axe de développement attractif. Pour les banques voulant travailler ce marché, quelles conditions de réussite faut-il remplir pour y parvenir ?

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°750

Les ressources humaines en temps de crise : la grande inconnue

L'objet des contrats de retraite Madelin est de permettre aux travailleurs indépendants de se constituer une retraite en complément de la retraite de base, tout en bénéficiant d'une déduction fiscale des primes versées. Le marché de la retraite Madelin est déjà travaillé depuis un certain temps, en particulier par les assureurs. Les chiffres sont à cet égard tout à fait instructifs : ainsi, au cours de l'année 2011, 88 000 nouveaux contrats de retraite Madelin ont été souscrits auprès des sociétés d'assurances. La FFSA et le Gema chiffrent à 960 000 le nombre de contrats en cours à la fin ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet