Cet article appartient au dossier : ENASS Papers 12.

Adoption du big data dans l’assurance: retenue raisonnée ou paradoxe de Saint-Petersbourg ?

Le Big Data, technologie qui engendrera une révolution majeure dans le secteur de l’assurance, instrument de dépenses conséquentes sans grande valeur ajoutée, voire même risque pour la survie de l’industrie ? À l’heure où le Big Data est sur toutes les lèvres, il est de la responsabilité des assureurs de se poser la question. Si les promesses du Big Data semblent infinies, les écueils liés à son utilisation n’en sont pas moins grands. Le Big Data pourrait créer un big bang dans le portefeuille des assureurs, en créant une nouvelle compétition de la part d’autres professionnels, voire même des clients eux-mêmes. Quand bien même les assureurs devraient utiliser le Big Data pour survivre, nous sommes en droit de nous demander si la portabilité des données et l’asymétrie d’information n’en seraient pas les grandes faiblesses. Toutes ces questions se posent dans un contexte réglementaire de plus en plus contraignant. Assureurs, pour tirer votre épingle du grand jeu du Big Data, il faudra vous montrer attractifs et proactifs !

L'auteur

  • Benoît Lamarsaude
    • Expert conseil automobile
      Gan Assurances
    • MBA CNAM-ENASS 2015-2017
  • Catherine KOCH-STRUSS
    • Responsable d'analyse de gestion
      SCOR Global P&C
    • MBA CNAM-ENASS 2015-2017
  • Sandrine Rousselin
    • Responsable Développement Commercial, SOLUCIA Protection Juridique
      Groupe April
    • MBA CNAM-ENASS 2015-2017

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°352

ENASS Papers 12


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 12

Sur le même sujet