Épargne salariale

« Renforcer l’investissement de long terme dans l’économie productive »

La loi Macron comprend des dispositions concernant l'épargne salariale qui vont vers une meilleure information des salariés, une simplification des dispositifs, et surtout un double fléchage de cette épargne vers la préparation de la retraite pour les salariés et un investissement final dans l’économie productive.

investissement

L'auteur

  • F Bussiere
    • Adjoint du directeur des affaires juridiques
      Amundi
  • Xavier Collot
    • Directeur adjoint, Ligne métier épargne salariale et retraite
      Amundi

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°791

Numéro double 791-792 : Rétrospective 2015 - Prospective 2016

En quoi la Loi Macron s'intéresse-t-elle à l'épargne salariale ?La loi du 6 août 2015 [1] pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques contient un certain nombre de dispositions qui touchent directement le domaine de l’épargne salariale – intéressement ou participation, de l’épargne retraite (Perco) et des FCPE (fonds commun de placement entreprise) –, et qui sont essentielles pour les gestionnaires de portefeuille, les entreprises et in fine les investisseurs salariés. Ces dispositions trouvent leur origine dans le rapport du COPIESAS [2] rendu fin 2014. L’idée de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)