Avril 2010-avril 2014

Quatre années de crise : une tétralogie grecque ?

La Grèce est revenue récemment sur les marchés financiers avec succès. Pour autant, ce retour salué par les investisseurs ne peut faire oublier la descente aux enfers d’un pays aujourd’hui exsangue.

Grece 1

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°773

Financement de l'immobilier : profession en chantier

Dans la Théorie de l’Emploi et de la Monnaie (1936), Keynes dénonce le fait que les cours de Bourse reflètent davantage la perception des investisseurs que la valeur intrinsèque des actions. Selon lui, la Bourse n’est rien d’autre qu’un concours de beauté. Par cette analogie, l’économiste indique que le gagnant est le plus souvent celui qui fait l’objet d’un consensus général.Bien avant Keynes, les Grecs anciens parlaient de concours dans leur divertissement qu’était le théâtre ; c’était le temps des tétralogies, telles celles d’Euripide. Une tétralogie est un ensemble de quatre pièces, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)