"Il ne faut ni sous-estimer ni surestimer l'impact du cycle électoral"

À l'heure où les regards sont tournés vers les urnes et des préoccupations nationales, il ne faudrait pas perdre de vue que le secteur bancaire et financier est tout aussi sensible, si ce n'est plus, à l'environnement international.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°690

Spécial présidentielle - 2 interviews exclusives


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)