FISCALITÉ : La loi de finances rectificative pour 2005

En allégeant la fiscalité applicable aux impatriés, la loi de finances rectificative pour 2005 confirme la volonté d'améliorer l'attractivité du territoire national. Elle fait oeuvre d'innovation en infléchissant l'imposition des plus-values de cession de titres, pour fidéliser l'actionnariat.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°677

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)