Des systèmes pro-créanciers et des systèmes pro-débiteurs

Alors qu'on peut qualifier les systèmes de défaillance français et américain de pro-débiteurs, à l'inverse, le système britannique est pro-créancier. Le système allemand se situe, depuis 1999, dans une situation intermédiaire.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°212

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)