L’année 2009 marque un tournant historique dans la lutte contre les paradis fiscaux

Les pays mis en cause pour leur opacité fiscale et financière ont rapidement réagi pour appliquer les standards de l’OCDE en 2009. Reste à savoir si cette coopération n’est pas qu’une façade et si ces progrès vont être durables.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°277

Est-ce vraiment la fin des paradis fiscaux ?

Pourquoi le dossier des paradis fiscaux a bougé si vite en 2009 ?2009 a été une année critique : tous les pays, même les plus réticents, ont fini par s’engager à appliquer les standards de l’OCDE en matière de transparence et d’échange de renseignements à des fins fiscales. C’est une petite révolution qui s’est produite avec la fin du secret bancaire à des fins fiscales dans le monde. En tout cas, le début de la fin.Pourquoi ce changement radical de la part de pays comme la Suisse, le Luxembourg ou Singapour ?Dans un temps court, le cumul de l’affaire du Liechtenstein, en février 2008, et ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)