Marchés financiers

Ventes à découvert et organisation des marchés dérivés

Sous l'impulsion du G20, de nombreux chantiers ont été mis en œuvre pour empêcher, voire tenter d'interdire, des pratiques échappant à des règles normales de régulation et de contrôle. D'autres ctivités, comme les transactions sur les produits dérivés, seront soumises à plus de centralisation et de transparence, via la création de chambres de compensations, réduisant la part des transactions de gré à gré.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°730 bis
Sous l'impulsion du G20, de nombreux chantiers ont été mis en œuvre pour empêcher, voire tenter d'interdire, des pratiques échappant à des règles normales de régulation et de contrôle. D'autres activités, comme les transactions sur les produits dérivés, seront soumises à plus de centralisation et de transparence, via la création de chambres de compensations, réduisant la part des transactions de gré à gré.Interdiction des ventes à découvert : la fausse bonne idéeLes ventes à découvert sont des opérations de spéculation consistant à vendre des titres que l’on ne détient pas, dans l’attente ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Où en est la réforme du système financier ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet