Cet article appartient au dossier : Open banking : quand les écosystèmes s’ouvrent.

Réglementation

Tiers de paiement et banques : ce que prévoit la DSP 2

La DSP 2, en vigueur depuis janvier, et plus encore le standard technique applicable en septembre 2019 définissent les conditions des échanges de données entre les nouveaux tiers de paiement et les banques. Authentification, validation des API, agrément des acteurs… l’ACPR fait le point.

illustration goffinet

L'auteur

  • goffinet
    • Adjoint au directeur de la Direction des agréments, des autorisations et de la réglementation
      ACPR

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°370

Open banking

La DSP 2 institue deux nouveaux statuts de prestataires de paiement (AISP et PISP [1]) qui pourront accéder aux comptes de paiement des clients qui le souhaitent. Un standard technique réglementaire (RTS) définit les conditions de cet accès et la manière de communiquer avec les teneurs de ces comptes (ASPSP [2]), à savoir les banques. Qu’apporte le RTS ?L’un des points majeurs du RTS concerne la sécurité de l’accès au compte. Il introduit l’obligation pour les nouveaux acteurs de s’authentifier vis-à-vis des banques lorsqu’ils accèdent aux comptes des clients qui leur en ont donné le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Open banking : quand les écosystèmes s’ouvrent

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet