Crise financière

Quels liens entre l'hybridation du modèle coopératif bancaire et la résistance à la crise financière ?

Jean-Noël Ory, professeur à l'Université de Lorraine, présente la synthèse d'une recherche collective* en cours sur la « résistance à la crise » des banques coopératives. Il expose les indicateurs de résistance retenus ainsi que la démarche méthodologique globale, avant d'en tirer les enseignements principaux.

L'auteur

  • Ory Jen-Noël
    • Professeur en Sciences de gestion
      Université de Lorraine

Revue de l'article

Alors que les banques coopératives françaises s'étaient distinguées par une plus grande résistance que leurs homologues à capital-actions durant la phase de difficultés qui a touché le secteur bancaire dans les années 1990 (Gurtner et al., 2006), ce constat ne semble pas avoir prévalu durant la crise financière récente (2007-10). Entre-temps, ces banques coopératives ont été l'épicentre de restructurations qui les ont placées au cœur de groupes « sous contrôle coopératif » à vocation de banque universelle et présentant un degré d'hybridation important, au terme d'un processus de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Banques coopératives : des valeurs, des sociétaires, de la finance… mais encore ?

Sur le même sujet