Cet article appartient au dossier : Financement de l'immobilier: Profession en chantier.

Asset Quality Review de la BCE

La nécessité de critères adaptés aux portefeuilles de prêts immobiliers en France

Si la revue des actifs de la BCE n’a pas vocation à réviser les pondérations des actifs au dénominateur du ratio de solvabilité et notamment pour les portefeuilles de prêts immobiliers, le risque existe néanmoins que certains traitements comptables soient appréciés en référence à l’usage le plus répandu, alors que des spécificités nationales peuvent justifier des différences.

graph 1 et 2

L'auteur

  • Laurent Nahmias
    • Economiste Senior
      Direction des Etudes Economiques BNP Paribas, Pôle Economie Bancaire

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°773

Financement de l'immobilier : profession en chantier

La BCE a dévoilé en octobre dernier les modalités d’évaluation des 128 banques entrant dans le champ du Mécanisme de supervision unique (MSU) et dont elle aura la charge à partir de novembre 2014. Cet exercice, amorcé en novembre 2013 et qui s’étale sur une durée de 12 mois, s’articule autour de trois axes :le premier consiste en une évaluation prudentielle de la solidité des banques au travers d’une appréciation de la liquidité, du levier et de la qualité des ressources, et où la cible retenue pour les fonds propres sera un ratio Common Equity Tier One « fully loaded » de 8 % [1] ;le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Financement de l'immobilier: Profession en chantier

Sur le même sujet