Ce qu'en pensent les banques

MSU : « Une mécanique de précision »

Le Mécanisme de supervision unique (MSU) constitue une vraie opportunité d’harmonisation du cadre réglementaire des banques. À condition que la BCE ne soit pas uniquement une strate supplémentaire dans une architecture déjà complexe…

La tour de la BCE

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°757

Supervision européenne : intégration ou complexification ?

Le MSU, une bonne idée ?La mise en place du MSU est une pierre à l’édifice de la construction européenne et renforce la zone euro. On peut la voir comme une phase de relance de l’intégration européenne, après une période dominée par les approches nationales. Ce fut notamment le cas sur les sujets bancaires. Même les textes CRD/CRR​​ 4 laissent au final beaucoup de marges de manœuvre aux autorités nationales sous forme d’options et de discrétions nationales. Toutefois, ces options et discrétions sont, pour nombre d’entre elles, à la main de l'«​ autorité compétente​ » et dans la mesure où ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Supervision européenne : intégration ou complexification ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet